mardi 30 octobre 2007

NÉON™ FAIT SON CINÉMA



Néon™ fait son cinoche avec la technologie "mobile"


Bon ! Je me disais que la télévision publique... les moyens vidéo de production traditionnelle... les caméras de 15Kg à 15 ou 30 000 euros pièce pour filmer les vieux et les chiens bien nets, Un poids considérable et son inertie administrative à trimballer pour que « rien ne bouge (en public) / Noir désir – Bertrand Cantat ». Les kilos d'éclairage en trop sur des kilos de poudre superficielle. Un tas de gens, disons... payés à leur « juste prix », leur « juste » mémoire, leur « juste » tombe à creuser dans les arcanes d’un monde hertzien muséologique. Des pharisiens de la lettre grégaire en leur propre corpus de vieilleries superstitieuses et vachères. Une ostensible brocante, toute une imagerie d’alchimiste... Oui, je pensais à ces croque-morts de l’information et leurs bureaux attitrés aux pompes funèbres de l’audiovisuel français. Des prêts-à-la-retraite, des orthodoxes de l’assurance vie qui confondent leurs idées de gauche avec la rubrique sociale de « Oui Oui » au pays des merveilles ou pire encore, avec l’œil bleu et fermier rassurant d’un poète internationaliste par opposition à un certain « mondialisme vulgaire et dégueulasse »...

L'ALTÉRITÉ

Un poète, le José, l’ami de Chavez (le dictateur) comme il en fut cent avant lui, de droite ou de gauche, sans distinction de profil, de classe sociale. Des poètes... qui ne pensaient tout de même pas que la télé les suivrait aussi loin dans « l'altérité »). Tous ces plannings mortifères à gérer, ses ressources humaines belles et bien mortes déjà, à faire pointer sur l’hôtel de la grande fin annoncée ? Tout ça pour voir finir les cercueils de la pensée unique d’une petite bourgeoisie de gauche, jésuite et aparatchick sur un écran de téléphone portable ou un flux RSS sur le Net... « L’altérité ! » Et sur ce point, oui, pendant que l’idée me vient. Laissez-moi prendre à témoin Serge Daney, l’immense Daney du vieux Libé de gauche et des Cahiers plutôt de droite à cause de Truffaut qui ne détestât jamais tout à fait les soutanes et les dessous de tables de l’évêché pour faire son cinéma à la manière d’un bon chrétien... (Ah, Truffaut ! Entre ici François Truffaut... ) « La condition, disait le Beau serge, pour qu’une image existe, c’est l’altérité » justement. En clair, plus tôt tu creuses ton trou, plus vite la télé aura des chances sérieuses d’ améliorer ses programmes débilisants. Oui, justement, et permettez-moi cette liaison synaptique un peu osée pour investiguer les cahiers de Médiologie d’un Régis Debray superstar des médias sur France 3 après minuit au moins une fois par an. Sacré Régis ! Ce Régis-là dans toute l’inspiration de son art de réussir à nous convaincre du caractère sacré des totems pour tout un peuple laïque, républicain et néanmoins catholique, apostolique et romain.

DEBRAY, TRINTIGNANT

(Debray... le très « contestable » Debray... tous les Kilojoules de matière électrique passée au crible par la gégène Photomobiles™ à Néon™. Oui, mon gars, faut que tu parles maintenant mon petit Régis. Faut que tu dises tout le bien que tu pensais de Derrida pour essayer de te construire malgré tout et de penser comme ton maître, mais à l’envers de lui. « À l’envers, à l’endroit, des faces A, des faces B »... Noir désir toujours ! Je ne m’en lasse pas ! malgré tout ce que dit notre Lio à nous, notre petite Lio de la famille Trintignant. Trintignant, Jean-louis. Un monument, un monologue... une voix off sur une route, la nuit sous une pluie battante, « elle » à Deauville... comment résister ? Oui, Régis affirme que l’image peut se considérer comme une sorte d’artefact sublime de notre mort annoncée, incontestable. Et je pensais alors à « la télé » comme image mortuaire, comme image de la mort... ce flux de vie comprimée sans le fameux battement de cœur d’un certain cinéma. Tout ce poids, cet encombrement pour un résultat si « insignifiant » ! Alors Néon a essayé de faire au plus léger, au moins cher, au plus court, au plus vite. Bref ! Néon a tenté de voir ce qu'un téléphone, un banal caméscope le moins cher du marché qui fait aussi réveil et qui donne l'heure quand même si on lui demande... Oui, Néon a pris un truc on ne peut plus "post-moderne" qui pouvait tenir dans sa poche pour réussir à tourner en une heure "clés" en main (comme les boutiques spécialisées où les sites Internet actuels vous promettent la beauté des couleurs et leur mouvement dans la vie réelle des tiroirs-caisses un peu tristes.

Néon™


FABRICATION D'UN CLIP MUSICAL
OUTILS DE TOURNAGE : TÉLÉPHONE - CAM DV PC9
MONTAGE : FINALCUT PRO HD - MAC POWER BOOK G4 1,67 GHz


video

T&MASSON / NEW SENSATION
© NÉON™ 2006



© Tous droits réservés. Toutes les images et vidéos sur ce site web sont protégés par les lois sur les droits d'auteurs et sont, par l'entremise d'une licence fournie par les producteurs du dit contenu, la propriété de ©Néon. Toute mise en réseau, rediffusion ou copie des vidéos ou images sous quelque forme, même partielle, sont donc interdites. La violation de ces dispositions impératives soumet le contrevenant, et toutes personnes responsables, aux peines pénales et civiles prévues par la loi.


jeudi 25 octobre 2007

JAKKO



MUSIQUE

JAKKO enregistre "Une vie de chien". Jakko est un auteur compositeur et interprète né à Besançon. (Né à Besançon... Une formule pour identifier tout de suite le degré d'intérêt qu'on doit porter aux gens selon la position qu’ils occupent en commençant par mesurer la proximité qui nous rattache à eux par la leur lieu de naissance, l'adresse de leur boite postale, les amis que nous aurions en commun. Bref un tas de paramètre d’ordre géographique, et je ne parle pas des étiquettes. (le caractère ethnocentré des rencontres en général et des histoires d’amour en particulier qu’on peut faire avec), un morceaux d’histoire commune avec « elle » sur le zinc d’un bistrot ou dans un studio ; une passion pour la musique, Mahler, un requiem de Brahms op.45, Bartok à cause de M, Gabriel Fauré et puis Houria Aïchi pour lui faire plaisir (des chants sacrés d’Algérie) elle était tellement belle cette nuit-là... bref ! on avait parler de cinéma aussi. De B.0. de François Truffaut... de la musique de film comme personnage à part entière d’un bon film. On a causé Michel Chion... « la question préalable de l’identification dans le film d’un élément sonore comme élément musical, plutôt que comme réaliste, fortuit ou neutre ». La musique comme mélodie du monde. On a causé d’Otto Preminger, de Wenders, de Godard... on a dû s’en sortir avec le Mépris, Brigitte Bardot, Georges Delerue. Tu m’as dis que tu avais fait des études de musicologie à Marrakech et à Paris, je crois. On s’est saoulé la gueule surtout, on a fait les cons. C’était bien. Ah oui, je voulais te dire aussi : J’aime pas les chiens, mais alors vraiment pas. Les clébards, les cleps, les chienchiens...mais les dalmatiens ça va ! les dalmatiens et puis les cabots, les corniauds... tous les chiens qui boivent du vin comme un pote à moi, un peu clodo qui boit du Montrachet au Baron rouge en bouffant des huîtres.
Bref donc !!... Je sais pas si la pochette t’a plu. Je sais pas si t’as aimé le p’tit boulot que je t’ai fait. Je crois même que t’as oublié de me filer le résultat de l’imprimerie, mais c’est pas grave du tout. Y’a aussi des taches sur le dos des dalmatiens.

Néon™




UNIVERS GRAPHIQUE : LES PHOTOMOBILES™NÉON™ 2006
L'ENSEMBLE DES ÉLÉMENTS GRAPHIQUES UTILISÉS POUR LA RÉALISATION DE LA POCHETTE DE L'ALBUM "UNE CHIENNE DE VIE" PROVIENNENT EXCLUSIVEMENT D'UN TÉLÉPHONE PORTABLE ET SONT ENSUITE TRAITÉS SUR ORDINATEUR .





REPORTAGE PENDANT L'ENREGISTREMENT DE L'ALBUM
"UNE VIE DE CHIEN"/JAKKO™
OUTILS DE TOURNAGE : TÉLÉPHONE - CAM DV PC9
MONTAGE : FINALCUT PRO HD - MAC POWER BOOK G4 1,67 GHz

video

JAKKO / UNE VIE DE CHIEN
© NÉON™ 2006


JAKKO SUR MY SPACE

Comme pour toutes les autres oeuvres, le respect de la législation sur le Code de la Propriété intellectuelle s'applique à ce site. Il ne peut donc pas être téléchargé, reproduit, même en partie, sans l'accord de son auteur. cf:Le Code de la Propriété intellectuelle, Art. L. 121-2. "L'auteur a seul le droit de divulguer son oeuvre. Sous réserve des dispositions de l'article L. 132-24, il détermine le procédé de divulgation et fixe les conditions de celle-ci.


mercredi 24 octobre 2007

LA NAISSANCE DE NÉON™



Il est né le divin homonéon. Néon, un type du genre hominidé, mais en plus moderne un homosapiens qui brille mieux dans le noir. l'homonéon et tout son STAR SYSTEM livré avec.

HOMONÉON dans sa version (brut)
et dans le noir pour y voir plus clair.

Néon™ est journaliste plasticien. (Une belle image de marque pour paraître en public et sortir dans le monde bien habillé). C'est-à-dire que la matière de son art est constituée d'informations brutes... ou prémâchées par tout un système performant qui travaille à sa place. Une matière, organique... au sens où son métier lui permet quelquefois de se nourrir convenablement à table et dans les buffets où on l'invite à faire un peu de pub pour tout le monde et ceux qui payent pour qu'on les reconnaisse plus vite dans la rue. De l'info moderne, une matière plutôt "binaire" pour aller avec son temps à lui. Tout un tas de choses post-modernes à déconstruire. De la bricole avec son téléphone portable pour ne pas que ça lui coûte trop cher en outillage compliqué. Néon™ est un messager du monde digital. Son travail fait l'objet d'une mise en Lignes™ (des expériences in situ. Un grand déballage d’idées toutes faites sur la place publique, les monuments historiques, à la télévision, dans les galeries, les journaux ou sur les linéaires des grands magasins).